Accueil
Activités
Conférences
Contact

L’ Atlantide, la fin du monde, l’écologisme, les extra-terrestres, la terre creuse, Schamballa, l’énergétique, le quantique, le bien-être, la santé, la pollution, le réchauffement climatique, la démocratie, la pyramide de Khéops, les mayas, les fantômes, les entités, le bien et le mal, la science illusoire ou dogmatique, la magie, l’occultisme, la méditation, la religiosité du politique, l’abstraction et le non-réalisme de toutes politiques, etc. sont des « choses » présentes dans nos paroles et dans nos pensées de chaque instant.

 

Mais ces choses ont-elles été pensées ? Qu’elles sont leurs réalités ? Ces « choses » ne sont-elles pas vécues comme des dogmes laïcs du monde politique, ou des a priori des cultures « Alternatif » et du « New-âge », ou de l’écologie ? Ou comme des vérités dogmatiques de l’information ?

Ou comme de nouvelles lumières de spiritualités n’encourageant qu’un égoïsme destructeur ?

 

Le résultat de la pratique illusoire de ces « choses » se manifeste par la destruction de l’humanitude dans les sociétés humaines. Quand toutes ces choses ne sont pas pensées par une vraie liberté spirituelle consciente, nous ne pouvons que les « réfléchir » et les « penser » intelligemment avec l’égoïté de notre intellect abstrait, et les conséquences de cette manière de penser des concepts abstraits est destructrice, illusoire et animalisante !

 

L’approche de la science de l’esprit est présente pour nous aider à lever le voile sur cette illusion et pour nous aider à découvrir ce penser libre et conscient.

 

L’apprentissage d’un penser fort, vivant et libre est la caractéristique de la démarche vécue au contact des connaissances de la « Science de l’esprit » (ou Anthroposophie) !

Cette approche des pensées anthroposophes et steinériennes doit être jugée par une écoute vivante du verbe, afin d’éviter le « n’importe quoi » de la lecture des écrits numériques, où il est impossible d’en apprécier consciemment les qualités supra-humaines ou sous-humaines.

 

La découverte d’un homme historique pensant avec un esprit vivant, d’un soi-même dans la durée, peut nous faire découvrir une nouvelle conscience de soi, un conscience du Soi de l’humanité en chaque être humain !